Vie bonne, vulnérabilité, commun(s), schèmes anciens et usages contemporains

15,00 

  • Sandrine Alexandre, Haud Gueguen et Olivier Renaut (dir.)
  • Langue française
  • 186 pages
  • ISBN : 978-2-84016-334-9
  • Date de publication : 2019

15 en stock

Vie bonne, vulnérabilité, communs sont des thèmes privilégiés du débat éthique, social et politique contemporain. Ces thématiques font retour sur une scène philosophique longtemps occupée par la formulation kantienne de la question morale et de la loi et le modèle d’une philosophie politique ne laissant aucune place à l’expérience concrète des individus. Ce faisant, la philosophie contemporaine retrouve là des préoccupations chères à l’Antiquité sur les genres de vie, le pouvoir de la nécessité et la fragilité humaine, l’organisation de la polis et la répartition de ses biens communs. Réunissant des chercheurs spécialistes en philosophie ancienne et en philosophie contemporaine, le présent ouvrage entend ainsi ouvrir un dialogue afin de comprendre le sens, la nécessité et les modalités non pas d’un « retour » aux Anciens, mais d’un « détour » par les Anciens pour penser le présent et l’actualité socio-politique que l’on trouve chez nombre d’auteurs contemporains. Adorno, Agamben, Castoriadis, Nussbaum, Butler, sont mis en dialogue avec Platon, Aristote et les Cyniques.

À travers ce croisement et ces effets d’aller-retour, les diverses contributions permettent d’établir un dialogue entre Antiquité et philosophie contemporaine pour faire émerger des concepts et des schèmes permettant de mieux penser notre actualité.

Informations complémentaires

Poids 0.253 kg
Dimensions 15 × 21 cm

Sandrine Alexandre, Haud Gueguen, Olivier Renaut – Introduction. Au détour des anciens ;

Charlotte Murgier – Choisir sa vie : critères et conditions de la vie bonne dans la philsophie aristotélicienne ;

Lucie Wezel – Vie bonne et vie mutilée chez Theodor W. Adorno ;

Sophie Klimis – Les puissances politiques du vivre : créer le commun du bonheur, par delà la sidération de la vie nue ;

Arnaud Mace – La communauté divisible. Pour une réappropriation contemporaine de la notion ancienne du commun (koinon) ;

Etienne Helmer – Le mendiant dans la pensée grecque, ou la puissance de la vulnérabilité ;

Marie Garrau – Peut-on penser la vulnérabilité sans la vie bonne ? A propos des usages de la catégorie de vulnérabilité chez Martha Nussbaum et Judith Butler.