Le penser en travail, Castoriadis et le labyrinthe de la création humaine

15,00 

  • Sophie Klimis
  • Langue française
  • 442 pages
  • ISBN : 978-2-84016-375-6
  • Date de publication : 2020

10 en stock

Comment demander et rendre raison d’une pensée aussi complexe et inclassable que celle de Castoriadis ? Non pas en écrivant « sur » elle mais en la mettant en travail.

Cette recherche tente de saisir les dynamiques de pensée sous-jacentes au projet que Castoriadis avait baptisé « La création humaine », au carrefour de la politique, de la psychanalyse et de la philosophie.

Polis, psyché, logos : chaque carrefour sera abordé à partir d’une même question, celle de la création du sujet et de la démocratie, et selon un axe transhistorique, qui approfondira ou proposera une lecture différente des sources grecques et modernes en travail dans son œuvre. L’élucidation de la création social-historique de ses contemporains ayant constitué son principal moteur, on tentera aussi de faire droit à cette exigence en l’actualisant.

Polis s’adresse aux personnes qui s’intéressent à la philosophie politique contemporaine, à la démocratie radicale et aux mouvements sociaux et politiques actuels, ainsi qu’à celles qui, depuis une perspective d’histoire de la pensée critique, s’intéressent à l’antiquité grecque pour mieux saisir, grâce à l’écart de la comparaison différentielle, ce qui fait la singularité de notre temps.

Sophie Klimis est professeur ordinaire à l’université Saint-Louis-Bruxelles. Ses recherches se situent au carrefour de la philosophie ancienne, de la philosophie politique et de l’esthétique.

Avant-propos

Le kairos des carrefours
Koinônia
Prolegomena   

Polis. De la société capitaliste à la cité des Athéniens

Introduction    

Chapitre I. Eidos. Qu’est-ce qu’une « figure du pensable » social-historique ?
– Le social-historique comme strate de l’être
– Étude de « cas » : l’eidos social-historique du capitalisme
– Esquisse d’une archéologie des formes social-historiques, d’Aristote à Marx
– « Les Grecs, pour nous » : préalables méthodologiques  

Chapitre II. Alètheiai. Les vérités de l’imaginaire sous-jacent à la création grecque
– Sens et vérité : le chiasme grec
– Khaos et kosmos
– Vérité de la saisie imaginaire grecque de l’existence et de la mort
– Vérité de la saisie imaginaire grecque de l’humain
– Aporie de la compossibilité des vérités de la création grecque    

Chapitre III. Dèmokratia. « Car la cité, c’est les hommes »
– Un processus sans fondement
– La démocratie, institution permanente d’une forme de vie (Périclès, Oraison funèbre)
– Les institutions « formelles » de la démocratie : de la nécessaire dialectique
entre autocréation et autolimitation
– La tragédie athénienne : une institution politique d’autolimitation
– L’institution du temps historique    

Conclusion
– Ti nea ? La modernité en questions
– Spermata. Perspectives intempestives     

Index
– Index nominum
– Index des notions   

Bibliographie

Informations complémentaires

Poids 0,300 kg
Dimensions 15 × 21 cm