Les nations européennes entre histoire et mémoire, XIXe-XXe siècles

21,00 

  • Franck Démier, Élema Musiani (dir.)
  • Langue française
  • 348 pages
  • ISBN : 978-2-84016-253-7
  • Date de publication :  2017

Rupture de stock

Cet ouvrage s’inscrit dans un programme de recherche intitulé «Les nations et l’Europe: deux mémoires en parallèle». Ce programme développé au sein du Labex de l’université de Paris-Nanterre, Les passés dans le présent, a pour objectif l’analyse des relations entre le sentiment national et l’idée européenne depuis la fin du XVIIIe siècle. De l’Europe des révolutions qui ouvre le XIXe siècle, à celle de Maastricht, un dialogue à la fois conflictuel et complémentaire a été poursuivi entre les tenants d’une identité nationale privilégiée et ceux qui ont plaidé en faveur d’un destin commun des peuples de l’Europe.

Ce livre s’est alors donné pour objectif d’identifier les forces politiques, les milieux économiques, les groupes de pensée, les personnalités, les milieux culturels qui ont été à la source de ces débats et d’isoler les tournants, les moments de stabilisation, les crises, les conflits qui ont redéfini profondément le jeu de miroir qui s’est progressivement établi entre les nations et l’Europe. Ceux et celles qui ont participé à cet ouvrage ont voulu comprendre comment se sont construites par étapes, une mémoire des nations et une mémoire de l’Europe, comment se sont différenciées, au sein même des nations et de l’Europe, des mémoires concurrentes des régions; comment encore, ces mémoires ont été convoquées sur la scène politique. Cette recherche a eu enfin pour ambition d’alimenter un débat d’actualité sur la place occupée par le sentiment national et l’idée européenne dans un paysage de crise où les deux identités sont à l’épreuve.

Francis Démier – Introduction. La nation entre histoire et mémoire

La nation, quelle rupture dans l’histoire européenne ?
Daniel Diatkine – Comment l’intérét des marchands est devenu l’intérét national ;
Matthijs Lok – The United Kingdom of the Netherlands (1815-1830): A case of failed European nation building?
Lilla Maria Crisafulli – Percy Bysshe Shelley’s and Mary Russell Mitford’s versions of Charles I ;
Yannick Marec – Du XIXe au XXe siècle, y a-t-il eu un modèle national français de protection sociale ?
Fulvio Cammarano – The “vertical way” of the Nation Building in Italy in 19th century Europe ;
Elena Musiani, Federica Zanetti – Éducation et construction nationale dans l’Italie des XIXe et XXe siècles

Crises de la nation, ruptures de l’Europe 1880-1945
László Nagy – Le nationalisme hongrois et les célébrations du millénaire de 1896 ;
Gerd Krumeich – Le nationalisme allemand au tournant du XXe siècle ;
Stefano Cavazza – National identity in fascist Italy ;
Marie-Claude Chaput, Julio Pérez Serrano – Trois conceptions de la nation espagnole à partir des Constitutions ;
Allison Taillot – Les intellectuelles antifascistes et la nation dans l’Europe des années 1930 : Anna Seghers et María Teresa León aux Congrès pour la défense de la culture de 1935 et 1937 ;
Alya Aglan – Résistances et États-nations en Europe pendant la Seconde Guerre mondiale ;
Clarisse Berthezène – Raconter la nation : les conservateurs britanniques, la mobilisation des femmes et la construction d’un langage démocratique, 1918-1951.

Les nations face à la construction européenne depuis 1945
Yann Richard – L’intégration régionale européenne et la mémoire territoriale des nations ;
Alain Beltran – L’entreprise nationale et l’Europe : construction historique et enjeux socio-politiques ;
Bernd Zielinski – Une nation, deux États ennemis : l’Allemagne divisée 1949-1990 ;
Michaël Delépine – Le grand stade en France au xxe si.cle : un enjeu national ?  ;
Jean-Pierre Williot – De la construction des cuisines nationales aux identités alimentaires en Europe : entre affirmation politique et patrimoine commun ;
Paola Lo Cascio – The nation of prosperity: difficult memories, possible futures. The debate on the EEC during the Spanish transition (1975-1986).

Du XIXe au XXe siècle, les nations en Europe, mémoire vivante ou commémorations ?
Anne-Marie Thiesse – Actualisations mémorielles dans l’Europe du XIXe siècle ;
Philippe Joutard – Quand l’État s’est emparé de la mémoire en France ;
Guy Burgel – La Grèce, une nation et l’Europe ;
Marie-Claire Lavabre – La nation entre mémoire vive et mémoire morte ;
Robert Salais – Quel devenir pour les nations au sein de l’Europe ?

Informations complémentaires

Poids 0.483 kg
Dimensions 15.5 × 24 cm

Retrouvez la version numérique de cet ouvrage sur Open Edition Books