Des espaces de l’Histoire aux espaces de la création. Espagne, France, Amérique latine

17,00 

  • Coordination éditoriale de Lina Iglesias, Béatrice Ménard Genre
  • Langues : Français et espagnol
  • 262 Pages
  • ISBN : 978-2-84016-376-3
  • Date de publication : 2020

20 en stock

Ce volume rassemble les contributions d’hispanistes, collègues et amis de Bernard Sicot, professeur émérite de l’université Paris Nanterre, qui en signe de leur amitié, ont tenu à lui rendre hommage en proposant une réflexion en écho à ses travaux et recherches. Ces textes, nourris d’échanges passés, prolongent le dialogue amorcé avec Bernard Sicot sur l’exil espagnol suite à la guerre civile, la poésie et la traduction.

À travers le prisme de la langue, c’est la question de la création et de l’homme qui se trouve au cœur de ces contributions à la croisée de divers champs disciplinaires – ­histoire, littérature, art et linguistique.

Este volumen reúne las contribuciones de hispanistas, colegas y amigos de Bernard Sicot, catedrático de la Universidad Paris Nanterre, que quisieron rendirle homenaje proponiendo una re‑ exión como eco a sus trabajos e investigaciones. Estos textos, arraigados en los intercambios pasados, prolongan el diálogo entablado con Bernard Sicot sobre el exilio español a raíz de la guerra civil, la poesía y la traducción.

En estas contribuciones que abarcan varios campos de re‑ exión –historia, literatura, arte y linguística– se plantea, a través del prisma de la lengua, la cuestión de la creación y del hombre.

Avant-propos – Lina Iglesias et Béatrice Ménard

Les espaces de l’Histoire : mémoire d’un temps de guerre et d’exil

El compromiso republicano de María Casares, comendadora de la Orden de la Liberación de España en 1952 – Manuel Aznar Soler

Artistes et intellectuels dans le camp de Septfonds (Tarn-et-Garonne) en 1939 – Geneviève Dreyfus-Armand

L’exil républicain au Mexique : lettres et témoignages dans El País – Marie-Claude Chaput

‟En el mundo no hay más. Al menos, por ahora”: La agonía de Francia de Manuel Chaves Nogales (1941) – Manuelle Peloille

Les espaces de la création

Luis Cernuda y la guerra civil española. Notas sobre “Lamento y esperanza” – James Valender

La realidad reflejada por José María Quiroga Plá – Antonio Carreira

De l’exil de la terre à l’exil de soi : la poésie de Marina Romero – Lina Iglesias

Le vieil homme et les mots : aimer l’amer d’une vie dans les derniers recueils de Tomás Segovia – Judite Rodrigues

L’ écriture de l’exil dans Libro de navíos y borrascas de Daniel Moyano – Béatrice Ménard

Les chemins de traverse de la langue

La sagesse des fables et des devinettes – Bernard Darbord

Où il sera question de la manière dont les perroquets traduisent Hölderlin sans le savoir mais aussi de quelques traductions de Là où les tigres sont chez eux de Jean-Marie Blas de Roblès -Thomas Barège

Bernard Sicot, traducteur de poésie – Zoraida Carandell

D’un souvenir à l’autre…

La vague et l’écume d’un temps de guerre et d’exil – María Luisa Martí

Exils, Mexique, Murales ; souvenirs – Jacqueline Covo-Maurice

D’un jardin à l’autre. Instantanés sur les pas de Luis Cernuda – Rose Duroux, Jean Duroux

Les auteurs

Informations complémentaires

Poids 0.300 kg
Dimensions 15 × 24 cm