Vers une architecture de la jouissance

17,00 

Henri Lefebvre
Édition et traduction par Alain Milon
Langue : français
260 pages
ISBN : 978-2-84016-516-3
Date de parution : octobre 2023

19 en stock

Manuscrit retrouvé récemment dans la bibliothèque personnelle de la résidence secondaire d’Henri Lefebvre à Saragosse, Vers une architecture de la jouissance interroge les différentes formes de jouissance que l’architecture contemporaine revêt.

Terme diffcilement traduisible, la jouissance dont parle Henri Lefebvre dans ce texte oscille entre le plaisir, la sensualité, la volupté, le délice, le bien-être. Elle devient ici la redécouverte d’un corps architectural à la mesure de la sensualité du corps de l’homme. Mais elle est surtout le rejet de l’ascétisme au sens où Nietzsche en parle dans le Zarathoustra quand il en fait l’expédient du prêtre qui assèche la vie en refusant toute légèreté.

L’ouvrage réinterroge ainsi le principe d’habitation sur lequel Henri Lefebvre a travaillé tout au long de sa carrière. Professeur de sociologie à l’Université de Nanterre de 1965 à 1973, il a marqué toute une génération de sociologues, d’architectes et d’urbanistes. Le Droit à la ville de 1968 et La Production de l’espace de 1974 sont les piliers de son questionnement sur l’habitabilité de notre espace à vivre.

Liminaires. Habit, habiter, habitat, habitation, habitabilité… pour quelle Prose du monde  ?
Alain Milon

Introduction. Un manuscrit trouvé à Saragosse : vers une architecture
Łukasz Stanek

Chapitre 1. La question

Chapitre 2. Portée de l’interrogation

Chapitre 3. La quète

Chapitre 4. Les objections

Chapitre 5. Que dit la philosophie

Chapitre 6. Qu’apporte l’anthropologie ?

Chapitre 7. Qu’apprend l’histoire ?

Chapitre 8. Qu’en disent les psychologues ? Et les psychanalystes ?

Chapitre 9. Et la sémantique ? Et la sémiologie ? Qu’en faire ?

Chapitre 10. L’économie

Chapitre 11. L’architecte a-t-il quelque chose à dire ?

Conclusions (Injonctions)