Genre, femmes, histoire en Europe

27,00 

  • De Anna Bellavitis et Nicole Edelman (dir.)
  • Langue : Français
  • 412 pages
  • ISBN : 978-284016-100-4
  • Date de publication : 2011

10 en stock

L’histoire des femmes née dans les années 1970, puis le genre, conçu comme un concept et un outil d’analyse quelques années plus tard, ont permis de renouveler l’écriture de l’histoire en reconnaissant le caractère sexué de l’organisation des sociétés humaines et en dévoilant l’inégalité entre les sexes comme produit des relations de pouvoir entre hommes et femmes. Ce livre met au jour la fécondité de cette approche.

La diversité géographique – Espagne, Autriche, France et Italie -, chronologique – du XVIe au XXe siècle -, ainsi que l’amplitude des questionnements à la fois culturels, religieux, sociaux et politiques nous font comprendre comment les hiérarchies entre les sexes, les rapports de pouvoir entre les hommes et les femmes, les stratégies des uns et des autres s’élaborent et se transforment selon les enjeux du temps et des lieux. Ce livre nous donne ainsi à lire une autre Histoire.
Sont rassemblées ici les communications des enseignant(e)s et des doctorant(e)s présentées à l’université européenne d’été du Doctorat international en histoire des femmes et des identités de genre. Un projet européen auquel participent, aux côtés de l’université Paris Ouest Nanterre La Défense, l’université de Rouen, l’université de Naples-L’Orientale, l’université autonome de Madrid, l’université de Vienne et l’université de Dundee.

  • Introduction, Anna Bellavitis et Nicole Edelman
  • Ecrire l’histoire des femmes et du genre. Comparaisons et connexions européennes, Françoise Thébaud

Modalités de la construction du genre

  • Le genre de la consommation à l’époque moderne, Renata Ago
  • La société patriarcale dans le discours éclairé, Pilar Pérez Canto
  • Marie-Antoinette, une icône française ?, Annie Duprat
  • Pseudonymes, silences et identité d’écrivain. Histoire des femmes à travers leurs textes, Carmen de la Guardia Herrero

Corps et sexualité

  • Corps, genre et sexualité. Traces matrimoniales à l’époque moderne, Domenico Rizzo
  • Les prostituées parisiennes et leur clientèle ecclésiastique, Myriam Deniel-Ternant
  • Quand l’électricité soignait les maladies des femmes : corps et médecine au XVIIIe siècle, mal; »>François Zanetti
  • Les représentations du corps féminin dans les gravures de la Grande Guerre en France. Quelques estampes allemandes en contrepoint, Marine Branland

Familles

  • Héritage et tutelle à l’époque moderne. Le cas de Venise, Anna Bellavitis
  • Parenté et genre : des mariages par alliance, Margareth Lanzinger
  • Le discours de l’Église sous la dictature de Franco : éduquer pour mieux discriminer, Pilar Toboso Sánchez

Espace et migration

  • Les parcours urbains des blanchisseuses à Rome au xviiie siècle. Usage et perception de l’espace, Edoardo Lilli
  • L’émigration clandestine italienne en France dans le deuxième après-guerre : les expériences du passage de la frontière dans les récits des émigrés, Rocco Potenza
  • L’émigration féminine jusqu’à la fin de la Seconde Guerre mondiale en Italie, Andreina De Clementi

Femmes et politique

  • Le genre de la citoyenneté, ou quelle identité politique pour les femmes pendant la Révolution française ?, Dominique Godineau
  • Mme de Staël et Marie-Antoinette : deux femmes en politique, Monique Cottret
  • La spécificité du sort des femmes lors de l’occupation allemande du Nord de la France, 1914-1918, Annette Becker
  • Le genre de la guerre. Mémoire et historiographie de la Seconde Guerre mondiale en Italie, Gabriella Gribaudi
  • Olga Arcuno et Solidarietà : participations politiques et militantismes féminins dans la Naples de l’Après-Guerre (1944-1946), Luca Grauso
  • « Un mythe incertain et inoxydable » : le 8 mars en Italie (1910-1958), Alessandra Gissi

Informations complémentaires

Poids 0.622 kg
Dimensions 15.5 × 2.5 × 24 cm

Retrouvez la version numérique de cet ouvrage sur Open Edition Books